Monte Sant’Angelo 15 : par le Chemin de l’Ange de Carovilli à Monte Sant’Angelo

De la Molise au nord des Pouilles par le Chemin de l’Ange de Carovilli à Monte Sant’Angelo

Quinzième et dernière partie du parcours pour aller de Namur (Belgique) à Monte Sant’Angelo (Italie – côte adriatique). Celui-ci traverse la Molise et le nord des Pouilles avec le Chemin de l’Ange de Carovilli à Monte Sant’Angelo. Voir les informations plus détaillées par les liens présents dans notre page de ressources. Cet itinéraire utilise en partie un chemin de transhumance (Celano – Foggia) dans les Apennins Sannita. Celui-ci permettait aux bergers de nord des Pouilles. Pour ceux-ci, il s’agissait d’aller faire paître leurs troupeaux à la bonne saison dans les montagnes de la Molise et des Abruzzes. Après avoir traversé la petite plaine de la Capitanata remplie d’oliveraies, l’itinéraire se termine dans le parc du Gargano.

Lieux visités :

  • Les principales localités traversées après Carovilli sont notamment : Duronia, Ripalimosani, Toro, San Marco la Catola, Castelnuevo della Daunia, Torremaggiore, San Severo, San Giovanni Rotondo et pour finir Monte Sant’Angelo.
  • Curiosités : la montagne dans les parcs naturels mais aussi les villages de montagne et les cités dans les cuvettes.
  • À voir par exemple : le couvent Santa Maria di Loretto à Toro, le lac d’Occhito, San Marco la Catola sur son éperon rocheux, le sanctuaire de Santa Maria di Stignano, le site de Monte Sant’Angelo.

Retour vers le tableau des itinéraires de “Monte Sant’Angelo dov’é ?”

Cliquer sur ce bouton pour mettre en plein écran Cliquer sur ce bouton pour passer en plein écran

Caractéristiques du périple complet de Namur à Monte Sant’Angelo :

  • 4 pays : la Belgique, la France, la Suisse et l’Italie
  • 19 régions : l’Entre-Sambre-et-Meuse, la Thiérache (Ardennes), la Champagne, le Plateau de Langres, la Franche Comté, le Jura (français et suisse), le lac Léman, le Valais, le Val d’Aoste, le Piémont, la Lombardie, l’Émilie Romagne, les Apennins, la Toscane, l’Ombrie, le Latium (une petite incursion) , les Abruzzes, la Molise et enfin les Pouilles
  • 26 villes importantes : Namur, Rocroi, Reims, Châlons en Champagne, Bar sur Aube, Langres, Besançon, Pontarlier, Yverdon, Lausanne, Vevey, Montreux, Aigle, Martigny, Aoste, Vercelli, Pavie, Piacenza, Massa, Lucca, San Gimignano, Sienne, Montepulciano, Assise, L’Aquila et enfin Monte Sant’Angelo.

Précisions :

  • Le nombre de jours et donc d’étapes journalières reste relatif. Il est bien entendu fonction de la longueur des étapes et des arrêts que le randonneur ambitionne de réaliser.
  • Les calculs des dénivelés sont ceux réalisés sur ces parcours par le site VISORANDO. Ce type de calcul (basé sur des algorithmes spécifiques) reste approximatif et ne peut prétendre à l’exactitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut