Commentaires

  1. Bonjour,
    Le tracé a-t-il été effectué dans but de découvrir les plus beaux endroits de cette partie des Dolomites ou plus simplement par rapport aux possibilités de logement, de ravitaillement et d’accès ?
    En effet, nous devons y aller dans 15 jours mais le parcours prévu (pris sur Komoot) démarre du même endroit mais prends un autre parcours que celui que vous proposé.

    Merci d’avance,
    Michaël

    1. Bonjour,

      L’étendue des Dolomites est importante. Donc, il serait impossible de tout voir en seulement 9 jours. De plus, comme vous le suggérez, il est également nécessaire de veiller à une certaine cohérence dans la durée des étapes pour trouver des refuges où faire étape et trouver de quoi assurer le pic-nique du lendemain.

      Notre proposition tente d’allier ces deux objectifs. De l’avis même de ceux qui l’ont utilisée, elle permet un bon séquençage des étapes et, en même temps, une dose de sites exceptionnels pour chaque journée. Notre carrousel d’images vous en donne un bon aperçu.

      Bon voyage dans cette superbe région.

  2. Bonjour,
    Sur les 9 étapes, selon vous quelles étapes ne sont pas indispensables à faire dans un contexte ou vous auriez que 5 jours à faire ?
    Avis purement subjectif recherché 😉
    Merci

    1. Bonjour,

      À partir de Cortina d’Ampezzo, il est possible d’éviter une étape et demi en prenant un bus qui peut vous conduire jusqu’au Refuge Auronzo (milieu de la 2ᵉ étape -vous pouvez même y arriver la veille et y passer une première nuit avant de démarrer le lendemain matin). De ce dernier refuge, il est possible d’aller directement jusqu’à la fin de la troisième étape (Prato Piazza). Éviter la petite boucle pour atteindre en milieu de parcours le refuge Locatelli en lui-même, ce qui rend ce trajet réalisable en une étape. Et en fin de parcours, il est également possible de revenir en bus (ou en auto-stop) à Cortina d’Ampezzo après la descente par le téléférique Lagazuoi sur la route nationale SR48. Vous pouvez ainsi effectuer une dernière étape du refuge Lavarella au téléphérique Lagazuoi sans vous arrêter au refuge Scotoni (étape 7 et 8a ensemble). De cette manière, vous raccourcissez le circuit à 5 jours.

      Bonne réflexion à partir de cette proposition.

    1. Bonjour et désolé d’avoir pris tout ce temps avant de vous répondre.

      Les sentiers sont balisés. Mais, ils ne sont pas balisés avec une marque spécifique pour ce circuit. Il s’agit d’un balisage local avec des indications locales. Dès lors, il est préférable de vous munir d’un guidage par GPS. Vous trouverez toutes les indications sur la manière de faire dans notre rubrique « Tutoriels ».

      Bon trekking.

  3. Bonjour, merci à vous pour toutes ces infos ,j’ai une question est il possible de faire en bivouac en tente ou cela est interdit ou à proximité des refuges ??
    Merci bcp 🙂
    Belle journée à vous
    Ka

    1. Bonjour,

      Cette question a déjà été posée et nous n’avons pas d’élément pour y répondre. Le mieux est de contacter directement les refuges afin de leur poser la question.

      Bonne préparation de votre trekking.

  4. Bonjour,

    MERCI beaucoup pour toutes ces informations et ces données partagée ! 😁

    Y-a-t-il des points d’eau en suffisances pour ce ravitailler pendant les étapes ?

    Merci d’avance

    1. Suivant les étapes, il existe des points d’eau en cours (des refuges, des points de passage dans des lieux habités, des sources…). Mais pour certaines, ces possibilités sont réduites, voire inexistantes. Comme les étapes ne sont pas très longues, il est assez raisonnable de se munir d’une réserve suffisante en début d’étape pour couvrir sa consommation durant l’étape.

      Cordialement,

  5. Bonjour,
    Tout d’abord, merci beaucoup pour cet itinéraire.
    Nous allons le faire en bivouac avec nos tentes, en juillet.
    Deux questions :
    -peut on se ravitailler en nourriture sur l’itinéraire, y a t il des épiceries ?
    -faut il réserver les repas du soir au refuges ?

    Merci encore !
    Med

    1. Bonjour,

      Ce trekking est vraiment un des plus beaux que l’on puisse réaliser en Europe. Vous en serez très certainement réjoui.

      Le ravitaillement dans les différentes étapes est pratiquement impossible, à l’exception du point de départ et d’arrivée (Cortina d’Ampezzo) et lors de la 8è étape au col où redescend le téléférique en milieu d’étape. Peut-être y a-t-il une possibilité au Lac de Braies (fin de la 4è étape). Pour le reste, la seule possibilité est la transaction avec les refuges. Possibilité en principe partout de manger le soir et très souvent de se procurer un pic-nique pour le lendemain. Mais, il est préférable de vérifier par un contact préalable, voire de réserver ces repas. Aussi non, il faut emporter des réserves avec soi.

      Nous espérons que ces indications vous serons utiles.

      Cordialement,

  6. Bonjour,

    Je vous remercie pour votre super article sur le trek de 9 jours à pieds dans les Dolomites !
    Je voulais juste savoir, les étapes 8a et 8b peuvent être faites sans trop de difficultés en 1 seule étape, et donc faire le trek en 8 jours au lieu de 9 ?

    Je vous remercie pour votre retour.

    Pierre

    1. Bonjour,

      La numérotation utilise les le 8a et le 8b pour indiquer que, de fait, il est assez facile d’effectuer ces deux parties en une journée. Entre les deux, une descente en téléférique rend cela possible. Toutefois, une descente de cette intersection à pied est possible au lieu de prendre le téléférique. Dans ce cas, la distance et la durée s’en trouvent allongées. Malgré cela, la jonction entre les refuges indiqués reste possible en une journée.

      Bonne préparation de votre trekking.

  7. Bonjour. Pour l’étape 3 de votre circuit vous suivez bien la rivière Rienza pour vous rendre au refuge Prato Piazza? Est-ce qu’il y a un sentier ?

    1. Bonjour,

      Bien entendu. Si vous effectuez un zoom sur cette portion du circuit, vous verrez de manière évidente que le tracé se tient un peu à l’écart du torrent et qu’il suit un sentier qui descend toute la vallée.

      Cordialement.

    1. Bonjour,

      En savez-vous plus sur le bivouac à côté des refuges ?

      Merci et bonne soirée
      Cordialement
      Lucie

    2. Bonjour,

      Merci beaucoup pour cet article ! Vous parlez de passages difficiles sur la première étape, de quoi s’agit-il ? Nous partons en bivouac avec un ami, nous sommes des randonneurs occasionnels, bon marcheurs, mais nous ne faisons pas d’alpinisme. Faut-il du matériel particulier ?

      Merci

      Hugo

      1. Il s’agit de passages très rocailleux où il faut pouvoir enjamber des rochers. C’est donc plus compliqué que des simples marches d’escalier, mais il ne s’agit toutefois pas d’effectuer de l’escalade nécessitant des qualités d’alpiniste. Avec une souplesse normale, ces passages sont tout à fait réalisables.

  8. Bonjour avec des amis nous souhaiterions partir faire un trek début mai dans les dolomites. Est-ce une bonne idée ? Surtout au niveau de la neige…

    1. Bonjour,

      Il faut savoir qu’en général dans les Alpes, la neige peut rester présente au-delà de 1500 ou du moins au-delà de 2000 m jusqu’au 15 juin. Comme dans les Dolomites, des passages de col ou des arrivées en refuge peuvent se situer à ces altitudes, la réalisation d’un trekking avant le 15 juin est tout à fait risqué. L’accumulation de neige peut rendre certains passages impossibles ou très dangereux.

      De plus, il faut considérer un deuxième problème : celui de l’ouverture des refuges. Pour les mêmes raisons, certains refuges dont l’accès est impossible lors de la présence de neige ne seront pas ouverts. Donc pour cette raison, vous serez confrontés à des problèmes d’hébergements à la fin de certaines étapes.

      Vous pouvez lire sur ce sujet notre article Au printemps en montagne.

      Bonne réflexion sur votre projet.

      1. Bonjour,
        Quelle est la façon la plus facile d’effectuer les réservations pour les refuges si l’on veut effectuer une traversée?
        Nous hésitons entre fin août ou fin septembre pour effectuer la traversée, quelles dates sont préférables?
        Merci 🙂

        1. Bonjour,

          Pour ce trekking, vous devez ouvrir la carte interactive. Vous y trouverez un lien vers les sites internet des différents refuges. De cette manière, vous aurez accès aux téléphones et emails de ces refuges. Il vous suffit alors de les contacter pour effectuer une réservation en fonction de votre planning. Plus, vous serez en haute saison, plus il sera nécessaire d’effectuer cette réservation à l’avance. La plupart de ces refuges communiquent en italien, en allemand et en anglais, parfois en français.

          Pour la période idéale, le mois de juin est le mieux (pas encore trop de monde et la nature est superbe). Par contre, en août et septembre, septembre est préférable, car moins fréquenté (août est le mois de vacances préféré des Italiens).

          Bonne préparation de votre trekking.

  9. Bonjour, les 3 derniers fichiers en téléchargement ne sont pas bon ! Merci
    Cordialement
    Philippe

  10. Bonjour, est ce que sur ce trek il y a des balises à suivre comme sur les GR et qui rend les étapes faciles à suivre?
    merci d’avance pour votre réponse
    belle journée
    Cyn

    1. Bonjour,

      Comme la plupart des circuits en montagne, les itinéraires proposés ici suivent des sentiers qui sont balisés. Toutefois, il ne s’agit pas d’un balisage unique pour l’ensemble du périple ni même pour chaque étape. Généralement, une même étape utilise plusieurs balisages différents dont il est malaisé de reprendre toute la nomenclature, ni de situer l’endroit précis où l’on passe de l’un à l’autre. Cela demanderait un roadbook détaillé et il nous est impossible de nous atteler à une telle tâche. Mais sans guidage à certains endroits, il n’est pas nécessairement aisé de suivre la piste (pierrés, traversée d’alpages, etc). De plus, le balisage peut être défaillant à certains endroits.

      Donc pour suivre sa route sans se perdre, le plus simple est l’utilisation de la trace GPS. Cette méthode est d’autant plus praticable que l’on peut réaliser maintenant cela à moindre frais et de manière performante avec une application sur son smartphone. Pour cela, veuillez vous reporter à notre section de tutoriels où toutes les explications sont données pour utiliser cette technologie. Nous proposons sur ci-dessus les traces GPS à télécharger pour ce trekking dans les Dolomites.

      Si vous avez besoin d’autres informations, n’hésitez pas à poser vos questions.

      Cordialement.

Post a Comment