Monte Sant’Angelo 10 : par la Via Francigena de Pontremoli à Lucca

Des Apennins à la Toscane par la Via Francigena de Pontremoli à Lucca

Dixième partie du parcours pour aller de Namur (Belgique) à Monte Sant’Angelo (Italie – côte adriatique) par la VIA FRANCIGENA de Pontremoli à Lucca. Voir les informations plus détaillées par les liens présents dans notre page de ressources. Cette partie de l’itinéraire quitte les Apennins pour entrer en Toscane, région qu’il va ensuite traverser de part en part. Le parcours va venir longer la Méditerranée (en contre-bas des carrières de Carrare) avant de s’enfoncer de nouveau dans les terres. Il fait ainsi son entrée en Toscane à la rencontre du fleuve Serchio.

Lieux visités :

  • Les principales localités traversées après Pontremoli sont : Aula, Massa, Pietrasanta, Camaiore et Lucca.
  • Curiosités : panoramas sur la Méditerranée, anciens petits bourgs, vignobles, château de la Brina, site archéologique de Luni, églises (San Giovanni).

Retour vers le tableau des itinéraires de “Monte Sant’Angelo dov’é ?”

Cliquer sur ce bouton pour mettre en plein écran Cliquer sur ce bouton pour passer en plein écran

Caractéristiques du périple complet de Namur à Monte Sant’Angelo :

  • 4 pays : la Belgique, la France, la Suisse et l’Italie
  • 19 régions : l’Entre-Sambre-et-Meuse, la Thiérache (Ardennes), la Champagne, le Plateau de Langres, la Franche Comté, le Jura (français et suisse), le lac Léman, le Valais, le Val d’Aoste, le Piémont, la Lombardie, l’Émilie Romagne, les Apennins, la Toscane, l’Ombrie, le Latium (une petite incursion) , les Abruzzes, la Molise et enfin les Pouilles
  • 26 villes importantes : Namur, Rocroi, Reims, Châlons en Champagne, Bar sur Aube, Langres, Besançon, Pontarlier, Yverdon, Lausanne, Vevey, Montreux, Aigle, Martigny, Aoste, Vercelli, Pavie, Piacenza, Massa, Lucca, San Gimignano, Sienne, Montepulciano, Assise, L’Aquila et enfin Monte Sant’Angelo.

Précisions :

  • Le nombre de jours et donc d’étapes journalières reste relatif. Il est bien entendu fonction de la longueur des étapes et des arrêts que le randonneur ambitionne de réaliser.
  • Les calculs des dénivelés sont ceux réalisés sur ces parcours par le site VISORANDO. Ce type de calcul (basé sur des algorithmes spécifiques) reste approximatif et ne peut prétendre à l’exactitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut